Le quadriathlon des neiges, une discipline est née

 Une belle neige recouvre le sol et le barachois de Carleton est gelé. Oh là là! Une envie de plein air intense me traverse l’esprit: pourquoi ne pas essayer une journée de 4 sports que j’aime bien pratiquer pour maximiser ma journée? Ça y est, le go est donné! Sourire, un bon latté sur une bonne musique pour mousser l’imagination encore plus!
  

  Une petite neige fine qui est tombée depuis quelques jours devrait être bien pour le télémark. 7 h 30: enthousiasme pour cette belle journée qui débute. Je pars en montagne devant chez moi, une première descente dans un chemin avec un beau velours blanc, un lever de soleil qui pointe en face de moi sur la Baie-des-chaleurs et mon village natal, quoi demander de mieux? Du beau froid sur les joues, quel délice! Rendu en bas, je remarque que mes yeux s’arrêtent sur une belle ligne blanche sur la face sud de la montagne avec de beaux arbres de chaque coté. Eh bien, je décide d’y aller, et c’est une descente qui s’offre à moi, dans un boisé très épais et dense, et avec une montée abrupte avec des peaux en dessous de mes skis. Pas de tout repos, mais ça valait la peine, et je l’ai même refait une autre fois! Quatre descentes plus tard, je suis à nouveau dans le chemin et retourne à mon camp de base pour une transition vers le trail running!
  
 Mon dada, c’est vraiment la course. Quelques pas et mon coeur est emballé, je sauterais de joie tout en courant! Allez, direction le sommet de ma darling, celle qui, depuis mon enfance, nourrit mon intérieur, celle qui a nourri mon coeur d’enfant jusqu’à ce jour. Voilà donc un beau 12 km à courir dans cette belle or blanche et ce décor hivernal à faire grandir ma passion encore à l’infini. Ça passe trop vite!

  

  De retour à la maison pour le dîner et qui est apprécié, je prépare rapidement ma sortie pour le Fatbike, comme si ça faisait longtemps que je n’avais pas bouger…ha ha! Me voila assis à pédaler et question de faire du dénivelé positif qui, à la base, est ma bougie d’allumage, je retourne en haut, m’improvise un parcours. Le soleil qui rend la neige brillante dans les arbres embellit cette journée. Encore une fois, l’envie de continuer à me promener traverse ma pensée, mais un dernier beau sport m’attend.

   
  Déja 14h! Le kite ski sur le barachois de Carleton à 4 km de chez moi est une sensation de liberté indescriptible. Me faire tirer et transporter par mon cerf-volant avec la complicité du vent, celui-là même que j’entends lorsque que je cours au sommet des montagnes. Bonheur, bonheur pour mon quatrième choix de la journée! Arrivé sur le sites, je vois deux copains qui reviennent avec leur kite ( cerf-volant ). Les vents ne sont pas bons, car ils sont trop faibles . Finalement, un peu de marche pour finaliser cette belle journée encore passée en plein air, mais je me suis repris le lendemain pour le kite ski avec 55 km avec ma 9 mètres et une 6 mètres de mon bon ami Denis qui m’a fait essayer sa accès v6 de Ozone que j’ai adoré. C’est jusqu’au coucher du soleil avec quelques autres copains et sur une des plus belles baies du monde que s’est terminée cette magnifique journéeé

  
  Mon dénivelé positif total mon parcours des neiges à moi aura été de presque 1600m. Je suis heureux d’avoir joué toute la journée dehors, et j’aimerais partager, si je le pouvais, avec tous ces gens malades à qui je pense de temps à autres. À vous, j’offre toutes mes photos de mes journées. C’est bien peu, mais si ça peut garder cette belle flamme de la vie dans vos coeurs et vous vous faire rêvasser de bonheur, alors ça m’aura moi aussi rendu heureux!

 Une belle neige recouvre le sol et le barachois de Carleton est gelé. Oh là là! Une envie de plein air intense me traverse l’esprit: pourquoi ne pas essayer une journée de 4 sports que j’aime bien pratiquer pour maximiser ma journée? Ça y est, le go est donné! Sourire, un bon latté sur une bonne musique pour mousser l’imagination encore plus!
  Une petite neige fine qui est tombée depuis quelques jours devrait être bien pour le télémark. 7 h 30: enthousiasme pour cette belle journée qui débute. Je pars en montagne devant chez moi, une première descente dans un chemin avec un beau velours blanc, un lever de soleil qui pointe en face de moi sur la Baie-des-chaleurs et mon village natal, quoi demander de mieux? Du beau froid sur les joues, quel délice! Rendu en bas, je remarque que mes yeux s’arrêtent sur une belle ligne blanche sur la face sud de la montagne avec de beaux arbres de chaque coté. Eh bien, je décide d’y aller, et c’est une descente qui s’offre à moi, dans un boisé très épais et dense, et avec une montée abrupte avec des peaux en dessous de mes skis. Pas de tout repos, mais ça valait la peine, et je l’ai même refait une autre fois! Quatre descentes plus tard, je suis à nouveau dans le chemin et retourne à mon camp de base pour une transition vers le trail running!

 Mon dada, c’est vraiment la course. Quelques pas et mon coeur est emballé, je sauterais de joie tout en courant! Allez, direction le sommet de ma darling, celle qui, depuis mon enfance, nourrit mon intérieur, celle qui a nourri mon coeur d’enfant jusqu’à ce jour. Voilà donc un beau 12 km à courir dans cette belle or blanche et ce décor hivernal à faire grandir ma passion encore à l’infini. Ça passe trop vite!

 

 De retour à la maison pour le dîner et qui est apprécié, je prépare rapidement ma sortie pour le Fatbike, comme si ça faisait longtemps que je n’avais pas bouger…ha ha! Me voila assis à pédaler et question de faire du dénivelé positif qui, à la base, est ma bougie d’allumage, je retourne en haut, m’improvise un parcours. Le soleil qui rend la neige brillante dans les arbres embellit cette journée. Encore une fois, l’envie de continuer à me promener traverse ma pensée, mais un dernier beau sport m’attend.
 Déja 14h! Le kite ski sur le barachois de Carleton à 4 km de chez moi est une sensation de liberté indescriptible. Me faire tirer et transporter par mon cerf-volant avec la complicité du vent, celui-là même que j’entends lorsque que je cours au sommet des montagnes. Bonheur, bonheur pour mon quatrième choix de la journée! Arrivé sur le sites, je vois deux copains qui reviennent avec leur kite ( cerf-volant ). Les vents ne sont pas bons, car ils sont trop faibles . Finalement, un peu de marche pour finaliser cette belle journée encore passée en plein air, mais je me suis repris le lendemain pour le kite ski avec 55 km avec ma 9 mètres et une 6 mètres de mon bon ami Denis qui m’a fait essayer sa accès v6 de Ozone que j’ai adoré. C’est jusqu’au coucher du soleil avec quelques autres copains et sur une des plus belles baies du monde que s’est terminée cette magnifique journéeé
  Mon dénivelé positif total mon parcours des neiges à moi aura été de presque 1600m. Je suis heureux d’avoir joué toute la journée dehors, et j’aimerais partager, si je le pouvais, avec tous ces gens malades à qui je pense de temps à autres. À vous, j’offre toutes mes photos de mes journées. C’est bien peu, mais si ça peut garder cette belle flamme de la vie dans vos coeurs et vous vous faire rêvasser de bonheur, alors ça m’aura moi aussi rendu heureux!
                  

                  Gaston xx

Publicités

2 réflexions sur “Le quadriathlon des neiges, une discipline est née

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s