L’effet papillon

En congé 7 jours. Une seule idée en tête: plein air, plein air!
003 2
Avec 45 cm de neige au sol, la course en montagne est plus difficile, mais puisque c’est mon premier hiver avec un fatbike, ce sera mon choix de départ.
022 1
8 h et go sur la montagne en face de chez moi!  Une monté très cardio (le degré de pente et la traction des pneus sur la neige ), quel beau feeling. Sur le sommet, j’essaie d’autres chemins, mais ça s’enfonce trop, je ne peux plus avancer, je décide de retourner à la maison, la descente est incroyable. Quel beau feeling, le fatbike! C’est un plaisir, à venir, l’hiver, lorsque la neige sera durcie. Mes skis télémark vont être parfaits pour cette belle neige. Je retourne au même endroit faire une descente avant le diner ça fait du bien en dedans. Wow, les joies d’hiver et de la glisse!
004 2

Le ventre bien rempli après une petite pause à la maison, je décide, avant de retourner skier, de faire au moins une sortie de course, quand même un beau 9 km aller-retour jusqu’à mon belvédère préféré – une croix blanche au sommet –  je m’enfonce de quelques centimètres, même parfois jusqu’aux genoux, mais je suis habitué à ce genre de sorties et j’aime bien travailler fort de temps à autre, un bel effort et le résultat qui en découle font du bien en dedans.

 026 1

De retour à mon camp de base ( ma maison ), comme durant mes raids d’aventure, je fais une autre transition: je me change rapidement et hop, en télémark encore. Je me sens choyé de vivre si près de la mer et de la montagne, une richesse à mes yeux. J’amène mes 2 frontales et le plaisir est garanti: un beau chemin à skier, de belles lignes blanches de neige à flanc de montagne à explorer. Wow, la journée! Une descente à la clarté et 4 à la frontale plus tard, il est rendu presque 18 h, je dois me parler.

Gaston, t’as faim, retourne à la maison! Une bonne assiette, un bon vin rouge, une bonne douche et installe ta tente dans ta cours arrière face à la mer tout près de la haie de cèdres, tu vas t’endormir comme un roi en pensant à cette belle journée qui vient de se terminer, un tas de belles petites choses de réalisées qui nous donnent un grand bonheur en dedans. Ce merveilleux effet papillon.

 038

Le confort de ma maison a fait que je n’ai pas monté ma tente à l’arrière, j’ai laissé tombé l’hiver! Le tracteur qui vient déblayer mon entrée est au poste très tôt, mais ce n’est que partie remise pour le camping d’hiver. En montagne, il n’y a pas de souffleuse!

Au total, 1600m de dénivelé positif, plein de bonheur et demain, je retourne en télémark pour profiter de ce bel or blanc.
De Joyeuses fêtes à vous tous, santé et bonheur pour le nouvel an!
Gaston xx
Publicités

4 réflexions sur “L’effet papillon

  1. Christiane

    Merci de partager ta passion avec nous. C est comme lire un bon livre sauf que toi c est la réalité. Ça fait du bien. Ta joie de vivre est communiquante. Bravo à toi et sois prudent.

    J’aime

  2. Louis Bujold

    « Les courses en montagne valent, pour écrire, dix bibliothèques.  » (Michel Serres) et en plus l’effet pour la santé.
    Merci de nous partager ces précieuses expériences.
    Louis Bujold

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s